MODERNISATION DE L'ÉTABLISSEMENT MODERNISATION DE L'ÉTABLISSEMENT


Priorité une : augmenter les niveaux de qualification via les mobilités sortantes
Les stages à l'étranger (mobilités sortantes) permettent d’augmenter le niveau linguistique des étudiants, d'acquérir en maturité et adaptabilité.

L’expérience acquise à l’étranger développe l’esprit d’entreprendre, augmente leurs aptitudes techniques, accroît leur ouverture intellectuelle.

De plus, elle réduit les tendances immobilistes, car nous vivons dans une région où les jeunes sont très fortement attachés à leur espace territorial.

 


Priorité deux : améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur
La participation au programme Erasmus+ élargit le champ d'action de l'enseignement supérieur en favorisant : 

  • Les relations avec des partenaires étrangers
  • La diffusion et l'échange d’informations et de techniques différentes
  • La prise en compte de l’interculturalité
  • Le développement de la citoyenneté européenne
Via Erasmus+, l'enseignement supérieur s'élargit et s'adapte aux problématiques d'aujourd'hui (ouverture au reste du monde, développement des nouvelles technologies de l'information et de la communication, échanges interculturels...).




Priorité trois : mobilité et coopération transnationale, à l'origine d'une qualité clé
Une des clés de l’employabilité aujourd’hui est la capacité d’adaptation

Grâce à la mobilité, les étudiants reviennent de leur expérience avec : 

  • Une maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères
  • Une ouverture d'esprit plus développée
  • La capacité de s'intégrer à un autre pays et l'adaptabilité aux changements

Ils sont une force économique pour l’ensemble des partenaires européens.


 

Priorité quatre : connecter l’enseignement supérieur, la recherche & les entreprises
Objectif : favoriser l’excellence et le développement régional.

La synergie pouvant exister entre les trois mondes que représentent l'éducation, la recherche et l'entreprise repose sur la compréhension des attentes de chaque partie.

L’enseignement supérieur doit s’adapter aux exigences économiques des entreprises et former des étudiants capables de s’intégrer facilement dans le monde du travail tout en maintenant un éveil et une curiosité culturelle, essentiels au développement de l'étudiant, via des matières générales. 


 

Des étudiants conscients de la diversité des marchés, de la concurrence,
capables de mesurer l’impact de leurs décisions et adaptables aux évolutions
ne peuvent que contribuer au développement régional.



Priorité cinq : améliorer la gouvernance et le financement
S’intégrer au programme Erasmus+ permet la mise en œuvre de dispositifs transparents et compréhensibles par tous les partenaires de l’établissement et stimule le travail d’équipe.

Grâce aux financements apportés par la Communauté Européenne, les efforts déjà engagés par le lycée Périer vont pouvoir s'étendre dans le cadre des projets à l’international.